Promouvoir l’implication des pharmaciens pour améliorer la confiance dans les vaccins

[25-08-2020]

Source : Fiona Ecarnot et cie : « Pharmacy-based interventions to increase vaccine uptake: report of a multidisciplinary stakeholders meeting », BMC Public Health. 2019; 19: 1698. Published online 2019 Dec 18. doi: 10.1186/s12889-019-8044-y

Synthèse réalisée par le Dr Haroche

     Dans de nombreux pays, les couvertures vaccinales tendent à se stabiliser, voire à diminuer, en raison notamment de la circulation de fausses informations mettant en cause sans preuve la sécurité et l’efficacité des vaccins. Les décideurs du monde entier sont à la recherche de solution pour endiguer ces tendances inquiétantes. L’amélioration de l’accessibilité apparaît dans la plupart des analyses comme une mesure à promouvoir. Les pharmaciens, professionnels les plus fréquemment consultés, apparaissent dans cette perspective comme des interlocuteurs privilégiés. Dans ce cadre, le Conseil européen interdisciplinaire sur le vieillissement (EICA) a réuni une centaine d’acteurs médicaux et pharmaceutiques pour évoquer le rôle du pharmacien à l’occasion d’une rencontre en mars 2018 à Venise (Italie). Le compte-rendu des échanges a été publié par BMC Public Health en décembre 2019. Les personnes présentes ont notamment évoqué le cas de l’Irlande qui en 2011 a introduit la vaccination antigrippale en officine, suivie de la vaccination contre le Zona et la vaccination contre les pneumocoques. Les bilans de cette initiative sont très positifs avec notamment une satisfaction de 93 % des patients concernant la vaccination contre la grippe. En se basant sur ces résultats, l’EICA estime que certainement utile pour améliorer la couverture vaccinale et la confiance des populations, le renforcement du rôle des pharmaciens en la matière nécessite de mettre l’accent sur l’engagement de la profession, la formation des praticiens, l’adaptation des normes législatives, la publication et l’actualisation des données d’efficacité et le financement. En conclusion et parallèlement à ces recommandations faites aux autorités politiques, l’EICA considère qu’ « il est impératif de promouvoir le rôle des pharmaciens en tant qu'élément clé de la promotion des soins de santé, de la prévention et du bien-être, en travaillant en collaboration avec d'autres professionnels de la santé ».